Les priorités des Directeurs Financiers pour 2020

En ce début d’année, dans l’univers de la finance, il est de coutume de se tourner vers les directeurs financiers pour voir quelles seront leurs principales priorités et ainsi prendre le pouls de la situation des entreprises de manière globale. Même si les priorités n’évoluent pas énormément d’une année sur l’autre, il est important que certaines continuent d’être prioritaires alors que d’autres commencent progressivement à décliner.

Lire aussi – Les priorités des directeurs financiers pour 2019

Chaque année, la DFCG, en association avec Pwc, réalisent une enquête sur les priorités des directeurs financiers. Cette enquête met en avant plusieurs priorités. L’année 2019 a été plutôt orientée sous le signe de la croissance et de l’optimisme. L’année 2020 devrait confirmer cet élan et se placer dans la lignée de l’année écoulée.

Le pilotage de la performance
Cela reste toujours la priorité principale des directeurs financiers. Même si sa définition change un peu avec le temps et la mise en place de la digitalisation. En effet, le directeur financier se considère plus comme un partenaire que l’incarnation des chiffres et le garant de l’équilibre financier de l’entreprise uniquement. En ce sens, la digitalisation lui a permis de dégager du temps pour se rapprocher des opérationnels et ainsi être au plus près de la réalité du terrain. De cette manière, il devient un maillon indispensable pour la direction générale, quant à la production des données et des chiffres, et des opérationnels pour retranscrire directement les relations avec les clients, les partenaires et les fournisseurs.

La gestion du cash
Cette priorité progresse pour 2020 et devient l’enjeu numéro deux des directeurs financiers. Il est vrai que la notion de gestion du cash est maintenant martelée depuis de nombreuses années. Sans une bonne gestion de sa trésorerie et de son cash management, l’entreprise peut se retrouver en difficulté voire disparaître à cause de problèmes de règlements de factures.

Lire aussi – Comment gérer sa prévision de trésorerie ?

La gestion des talents
Il s’agit d’un sujet qui devient de plus en plus important pour les directeurs financiers. La recherche de talents est plus compliquée qu’auparavant. Les codes, des conditions de travail, les générations ont changé. Tout cela doit être pris en compte. Aujourd’hui, 42% des directeurs financiers déclarent avoir du mal à attirer les talents. L’argent n’est plus forcément le moteur principal. Les entreprises doivent s’adapter aux nouveaux modes de fonctionnement (télétravail, équilibre vie privée et vie professionnelle, …).
D’ailleurs, les entreprises évoluent et recrutent plus facilement des profils polyvalents dont les softskills vont correspondre à leurs valeurs plutôt que des profils techniques. C’est le cas pour 64% d’entre elles contre 58% l’année dernière.

L’optimisation des processus
Ce chantier se caractérise principalement par la digitalisation. Les directeurs financiers l’assimilent souvent avec le gain de temps et de productivité. Cela permet essentiellement d’automatisation certaines tâches afin de pouvoir se concentrer sur d’autres activités d’analyses notamment. Ainsi, il y a encore 5 ans, ils n’étaient que 47 % contre 75% aujourd’hui à optimiser les processus. L’écart est énorme et impressionnant. Il prouve bien le changement de mentalité qui s’opère. Pour aller encore plus, 32% des directeurs financiers souhaitent robotiser les tâches répétitives et même 15% d’entre eux veulent automatiser les tableaux de bords.

La maîtrise des risques
Même si elle ne fait pas partie du top 3 des priorités, la maîtrise des risques est bien présente dans les préoccupations des directeurs financiers. Les risques de fraudes, de volatilité des marchés, de crises ou encore réglementaire ou même de réputation sont autant de problèmes à anticiper et à contrôler. On peut également y ajouter les risques environnementaux qui ne sont pas rattachés aux directeurs financiers, mais qui peuvent avoir un impact considérable sur l’entreprise.
Pour cela, la direction financière dispose d’outils de prévention pour former chaque salarié à mieux appréhender ces risques.

Lire aussi –  Gérer le risque de change, ça change tout le risque !

Enfin, dernière priorité un peu en marge par rapport aux autres, c’est le Brexit. Les entreprises ont eu le temps de s’y préparer et d’adapter leur mode de fonctionnement face aux changements que pourraient provoquer la sortie de l’Angleterre de l’Union Européenne. Le Brexit aura peu d’impacts sur les entreprises françaises qui restent sereines face à ce bouleversement.

Au-delà de ces priorités, on constate que le rôle des directeurs financiers évolue progressivement vers celui de partenaire stratégique de la direction générale. Il ne s’agit pas uniquement de gérer correctement les finances de l’entreprise, mais aussi et surtout d’orienter et de faciliter la prise de décisions et ainsi anticiper les évolutions des années à venir.
Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur ce sujet ou être accompagné dans la mise en place de vos projets par un directeur financier, CapexFi, cabinet de conseil en finance et management de transition, peut vous aider et vous proposer l’expertise de ses consultants.

En tout cas, nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Blog Finance et Management de transition – Finance, management de transition, manager de transition, recrutement, compétences, ressources, projet, transformation,Directeur financier, stratégie, croissance, pilotage de la performance, gestion du cash, automatisation, digitalisation, compétences, risques, gestion des talent,brexit