La « finance verte » pour un monde en couleurs

Il existe de nombreux cycles dans la finance. Certains ont plus de succès que d’autres. Aujourd’hui, la tendance est à la finance verte. La couleur ne fait pas référence à celle des billets de banque. Elle se rapproche plus de l’écologie. Comme quoi écologie et économie peuvent trouver des points de convergence.

Les mentalités évoluent, pas assez vite pour certains, et la finance s’empare peu à peu du sujet de l’écologie. Ce changement, encouragé par les politiques, mais surtout par les peuples qui demandent plus de responsabilités, prend de l’ampleur et fédère de grands groupes autour d’une même volonté : « Make our planet green again ».

La finance verte, concrètement, se définit par l’ensemble des opérations financières qui ont pour but de mettre en avant la transition énergétique et de se battre contre le réchauffement climatique. 

Afin de financer ce type d’actions et de valoriser son implication sur le sujet de l’environnement, un outil a été créé : les obligations vertes ou plus communément appelées les green bonds

D’ailleurs, cela devient de plus en plus un critère de sélection pour les investisseurs qui cherchent des sociétés en conformités avec les critères environnementaux. Cela peut pousser également les investisseurs à ne pas investir, voir à désinvestir dans certains entreprises si elles sont jugées trop polluantes ou ne font aucun effort pour réduire leur empreinte carbone.

Tout ceci fait parti d’une volonté de développer des investissements responsables qui permettraient aux investisseurs d’ajouter les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) aux critères financiers habituels.

La finance verte est en réalité une partie de ce qu’on appelle plus généralement l’économie durable. Elle intègre l’investissement responsable comme par exemple la finance solidaire.

À cet effet, en Angleterre, a été créée la Green Finance Initiative afin de lutter contre les émissions de particules de CO2. Elle compte parmi ses membres de nombreuses banques internationales et des fonds d’investissements.

Ce n’est pas un effet de mode. En France, le sujet est pris très au sérieux et nous pouvons être fiers de pouvoir compter parmi les dix fonds européens les plus performants en termes de climat, sept fonds français. Ce qui, soit dit en passant tombe très bien, dans la mesure où beaucoup de sociétés quittent la City. Cela peut favoriser ou du moins influencer leur choix quant à leur nouvelle implantation en Europe.
Paris est un bon élève et se classe la deuxième bourse la plus verte au monde derrière Helsinki en Finlande.

En termes d’initiatives, la France, par l’intermédiaire de ces économistes regroupés au sein du programme de recherche interdisciplinaire finance soutenable de l’Institut Louis Bachelier, constate que beaucoup de choses dites et faites, mais qu’il manque de structures, d’un cadre afin de rendre la finance encore plus durable.

Pour ces raisons, il est en train d’être mis en place une sorte de laboratoire des données vertes qui permettrait de déterminer, selon des données bien précises, la ‘greenitude’ des entreprises. Encore une initiative française.

Pour démontrer son impact et sa légitimité la finance verte a besoin de se structurer en créant des normes, des labels et des bonnes pratiques et qu’elle soit soutenue et encouragée au plus haut sommet de l’Etat.

C’est un sujet important qui peut bousculer le monde de l’entreprise et la perception que l’on peut en avoir.

Attention à ce que cela ne devienne pas uniquement un outil marketing pour se donner une bonne image et mettre la poussière sous le tapis. Les enjeux sont suffisamment conséquents pour que chaque société s’investisse pleinement dans cette démarche.

CapexFi, cabinet de conseil en finance et management de transition, peut vous aider en vous proposant de vous faire accompagner par nos managers de transition dont certains sont des experts en finance. Ils sauront vous guider vers les choix le plus aboutis correspondant à vos besoins.

En tout cas, nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Blog Finance et Management de transition – Finance verte, Economie durable, Empreinte carbone, Environnement, Ecologie, Investissement responsable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.