La création d’un Centre de Services Partagés (1/2)

CSP - Centre de Services Partagée

Le fait de vouloir centraliser des services est né dans les années 80, aux Etats-Unis. Le phénomène est arrivé en France dans les années 2 000. Petit à petit, tous les grands groupes se sont équipés d’un Centre de Services Partagés (CSP).

Pourquoi un tel engouement pour les Centre de Services Partagés ? Quels en sont les bénéfices à en retirer ? Mais aussi, quels écueils peut-on mettre à charge ? Quelles sont les attentes des entreprises face à ce changement d’organisation ? Comment gérer les ressources aussi bien en interne que celles à recruter ? Quels sont les retours d’expériences sur le sujet ? Peut-on tirer un bilan positif ou négatif de ce mode de fonctionnement ? C’est ce que nous allons voir dans les deux articles à venir.

Le Centre de Services Partagés est un projet qui sert à mutualiser les ressources en un seul lieu afin de centraliser les tâches, des fonctions dites support à l’entreprise, aussi bien comptables, financières, de ressources humaines, achats que logistiques pour un groupe et ces filiales. On peut appeler cela un pôle de compétences.

Lorsqu’une entreprise décide de mettre en place un Centre de Services Partagés, elle aspire à une amélioration des fonctions supports et ainsi la professionnaliser. Avec l’évolution permanente des normes internationales, le fait de regrouper en un seul endroit des compétences spécifiques diminue les risques de failles sécuritaires. Un autre point essentiel repose sur la réduction des coûts et plus particulièrement sur les coûts salariaux qui sont considérablement réduits. Enfin, le fait de travailler avec les mêmes outils financiers permet de gagner en efficacité, en productivité et par conséquent cela réduit les délais de production des données financières.

Ces Centre de Services Partagés sont souvent délocalisés dans des pays de l’Europe de l’Est afin de pouvoir répondre aux attentes des entreprises. Cela dit, la gestion des ressources humaines peut s’avérer difficile, voire complexe.

Clairement, les entreprises mettent en place des CSP pour réduire les coûts, mais elles savent également que si le projet est mal mené les conséquences en termes d’image peuvent être bien plus néfastes.

Pour cela, il est primordial de réfléchir bien en amont à sa mise en place. C’est un projet qui est chronophage. Il faut respecter les délais impartis aussi bien au niveau de la gestion de projet que du juridique et des ressources humaines. Ce projet impacte l’entreprise dans sa globalité et ignorer une de ses composantes est une erreur stratégique fatale. Les services des ressources humaines ont une part importante à jouer quant à la mise en place du projet, notamment sur la définition des effectifs à recruter sur place et la gestion des ressources qui sont impactées par cette mobilité. Il s’agit d’accompagner les personnes vers d’autres fonctions, vers une reconversion ou vers un départ en retraite.

Dans la situation économique nationale actuelle, tout projet qui serait mal pensé ou mal organisé se retrouverait rapidement en une des journaux télévisés et des magazines. Les conséquences seraient alors cataclysmiques pour l’entreprise surtout si elle est cotée en bourse. De plus, elle pourrait provoquer un ‘désamour’ de la part des salariés et aurait du mal à recruter de bons profils qui ne voudraient pas travailler pour une entreprise sans valeurs respectables.

Il est important d’instaurer un dialogue pour accompagner cette politique de changement. Le challenge principal repose sur la transition des compétences et d’un savoir-faire de l’équipe en place vers la nouvelle équipe. Ce lien doit se faire par l’intermédiaire d’équipes existantes qui formant les nouvelles équipes qui devront être formées aux compétences exigées.

C’est pour cette raison que l’implantation géographique du Centre de Services Partagés est un point déterminant de son fonctionnement futur. Ainsi, s’il n’y a pas assez de ressources sur la nouvelle implantation le recrutement de la nouvelle équipe sera plus compliquée. Ou inversement si personne de l’équipe actuelle ne veut aller former la nouvelle équipe, les choses sont mal embarquées. Cette situation s’est déjà produite et l’entreprise a dû trouver des solutions alternatives afin de palier au problème.

La réussite de la mise en place d’un CSP n’est pas uniquement d’ordre économique. Une mauvaise gestion du projet peut avoir des conséquences catastrophiques pour l’entreprise en termes de communication et d’image. Ce qui finira par coûter plus cher !

Nous aborderons dans l’article suivant toute ce qui concerne les bénéfices pour l’entreprise, mais aussi les inconvénients. Nous ferons le point sur ce qui fonctionne et sur ce qui ne fonctionne pas.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la mise en place d’un CSP et que ce sujet vous intéresse, CapexFi, cabinet de conseil en finance et management de transition, peut vous aider. Certains de nos experts ont déjà créer des CSP en France et à l’International. Ils peuvent vous accompagner dans votre projet et sauront vous guider vers les choix le plus aboutis correspondant à vos besoins.

En tout cas, nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Blog Finance et Management de transition – Centre de Services Partagé, comptabilité, ressources humaines, entreprise, accompagnement, gestion de projet, coûts, implantation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.