Vos émotions au service de votre réussite

Même si le chant est un bon moyen pour ressentir les bonnes ondes, le but de cet article n’est pas de vous mettre dans la tête la « Positive attitude ». La finalité première est bien de mettre en place un certains nombres d’actions qui vont vous permettre d’améliorer le quotidien ou de vous aider à ne pas tout de suite tomber dans l’engrenage du stress et de la tête dans le guidon qui, à un moment ou un autre, vous mèneront vers des situations plus compliquées à gérer.

Nous connaissons, à un moment de l’année, un petit coup de moins bien. Qu’il soit lié au temps, à la surcharge de travail, à la pression professionnelle ou familiale, notre moral n’est pas toujours tiré vers le haut. À cela, il est très simple de réagir car qui d’autre que nous-même peut nous aider à nous sentir mieux. Pour cela, il existe quelques petits ‘mantras’ à adopter pour se rendre la vie plus agréable, car quoiqu’on en dise, la seule personne qui peut vivre ma vie, c’est moi !

Nos journées sont de plus en plus remplies par de nombreuses activités, il nous arrive d’en perdre de temps en temps le contrôle et tout peut vite s’assombrir dans notre vision, notre pensée.

L’une des premières choses à mettre en place est de faire en sorte que les choses changent. Il est clair que nous avons très peu d’influence sur les conditions météorologiques alors concentrons-nous sur des points spécifiques sur lesquels nous pouvons influer. Il s’agit bien souvent de petites choses à modifier pour que les choses aillent mieux.
Il est important d’identifier dans son entourage les « pollueurs », ceux qui dégagent trop souvent de mauvaises ondes, afin de les éviter au maximum. Nous n’avons pas besoin de personnes qui nous traînent vers le bas. Sans oublier également nos indicateurs personnels, culturels, psychologiques qui nous poussent à nous mettre nos propres barrières. Il faut donc s’affranchir le plus possible de tout cela.

Pour qu’une journée soit constructive, il faut la construire et par conséquent se fixer des objectifs à atteindre. Si on commence par subir sa journée, ce n’est pas très bon. Il faut reprendre les choses en main surtout que cela reste assez simple à mettre en place.

Tout le monde connaît bien le proverbe : « Qui veut aller loin, ménage sa monture ». Autrement dit, il est important de ne pas aller dans les excès sous peine de se brûler les ailes. Lorsqu’un pompier intervient en mission, son premier réflexe est de s’assurer qu’il ne met pas sa vie en danger. Il doit s’assurer qu’il est dans de bonnes conditions. C’est la même chose pour nous. Pour être sûr d’être efficace, il faut prendre soin de soi. Il n’y a rien de plus agréable que de se faire plaisir par des petits actes, de petits moments de vie.

De plus, lorsque nous sommes en situation d’échec, il faut apprendre à voir les choses autrement. C’est souvent lié à un problème culturel. En France, l’échec est vécu comme quelque chose de négatif alors qu’aux Etats-Unis, par exemple, il est plutôt considéré comme une force. Un échec est attribué à personne qui a tenté quelque chose. Il est important d’apprendre de ses erreurs, pour ne pas les reproduire, et pour en sortir grandi. C’est une question de mentalité, d’éducation.

Enfin, la chose la plus importante, qui est simple à dire, mais plus difficile à mettre en œuvre : il faut relativiser. Il est évident que lorsque nous sommes confrontés à des obstacles, nous n’avons pas tous la même aptitude à réagir, mais la prise de recul et la reconceptualisation des événements ainsi que le temps permettent de voir les choses sous un autre angle et ainsi se dire qu’au final ce n’était pas si grave.

Ce qu’il est important de retenir, c’est que de manière générale, c’est avant tout nous qui nous fixons nos propres barrières. L’impact de la culture et de l’éducation est aussi un facteur déterminant dans la gestion et la mise en place de la positive attitude.

Chez CapexFi, cabinet de conseil et de management de transition spécialisé dans la finance, nous sommes à l’écoute aussi bien des problématiques de nos managers que de nos clients. Nous essayons de travailler dans une relation de confiance où la communication et la compréhension mutuelle est importante. Lors des missions, nous sommes en contact régulier avec nos managers afin de les accompagner dans la bonne réalisation de leur mission.

En tout cas, nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Blog Finance et Management de transition – Finance, Manager de transition, confiance, positive, attitudes, soi, réalisations, culturel, échec