La Business Intelligence dans les services financiers

Bien aidées par les récentes annonces gouvernementales en faveur du développement de l’Intelligence Artificielle (IA), les entreprises s’interrogent sur le bien-fondé et la mise en place de telles innovations au sein des directions financières.

Déjà fortement impactés par la digitalisation, les services financiers sont confrontés à une nouvelle offre qui pourrait les aider dans la gestion de la performance, la Business Intelligence (BI). Quelles transformations cela va-t-il entraîner au sein des entreprises ? Pour quelles raisons intégrer la BI dans les services financiers ?

La Business Intelligence représente les infrastructures, les applications et les outils qui permettent d’accéder à l’information en l’analysant afin d’optimiser la prise de décisions et les performances de l’entreprise.

Il est vrai que les directeurs financiers souhaitent accompagner la croissance des entreprises grâce à des outils pertinents et des informations de qualité afin de pouvoir anticiper au maximum les prises de décision et faciliter les reportings en termes de délais et d’exécution. En résumé, la transformation digitale doit améliorer le pilotage de la performance tout en analysant et en gérant les risques.

Le besoin d’outils d’analyse prédictive et de Business Intelligence est de plus en plus fort, car il permet de répondre aux attentes des directeurs financiers en temps réel, n’importe où, n’importe quand, et sur n’importe quel support digital. Cela dit, la situation n’est pas la même selon le type d’entreprise. En effet, les grands groupes peuvent dédier une équipe alors que pour une PME, la situation est plus compliquée.

Au-delà du défi humain, se trouve la problématique de l’outil à intégrer à l’écosystème de l’entreprise. Le nerf de la guerre n’est plus de suivre telle ou telle idéologie économique, mais de savoir utiliser et interpréter l’immense flux de données collectées par les entreprises afin de pouvoir générer des décisions.

Pour cela, l’utilisation de la  Business Intelligence revêt un grand nombre d’avantages. Elle permet une approche simplifiée et unique pour chaque service financier. Elle prend en compte toutes les informations pour piloter la performance, consolider les comptes et simuler différents scénarios avec le souci d’optimiser les processus.

L’analyse des données (écritures comptables, factures, paies, traitement des transactions, …) est automatisée et fait gagner un temps considérable. Elle enrichit la qualité du reporting ainsi que son contenu. De plus, de par la richesse des informations et des données recueillies et traitées La BI prend en compte tous les aspects de l’entreprise et propose ainsi une vision panoramique. Elle est de plus en plus intuitive ce qui facilite son utilisation.

La  Business Intelligence propose une plus grande agilité. Face au grand nombre d’informations et de données à prendre en compte, elle permet de les trier, les structurer et les rassembler afin de mettre en évidence les indicateurs clés de performance et ainsi développer des nouvelles pistes de croissance.

Un aspect qui intéresse particulièrement la direction financière est la capacité de la BI à proposer des analyses prédictives et ainsi anticiper certaines situations et prévoir différents scénarios possibles. Par la même occasion, ses scénarios prennent en compte la maîtrise des risques.

Enfin, pendant de très longues années, lorsque la direction financière voulait moderniser son système d’informations, elle était dépendante du directeur des systèmes d’informations qui mettait en place ou pas les outils adaptés aux besoins. Maintenant avec la business intelligence, elle gagne en autonomie, car la BI collecte toutes les données des différents départements et génère des tableaux de bord plus complets.

La BI va aider les entreprises à se développer et à prédire des situations afin de laisser le moins de place possible aux risques et aux doutes. Ces avancées technologiques vont être incontestablement un plus pour le service financier qui pourra analyser en temps réel l’évolution de l’entreprise. Il est même dit qu’en 2040 les directeurs financiers qui n’utilisent pas la BI seront de véritables rebelles.

CapexFi, cabinet de conseil en finance et management de transition, peut vous aider en vous proposant de vous faire accompagner par nos managers de transition dont certains ont déjà eu l’occasion de mettre en place de la BI. Ils sauront vous guider vers les choix le plus aboutis correspondant à vos besoins.

En tout cas, nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Blog Finance et Management de transition – Finance, Manager de transition, business Intelligence, finance, pilotage, outil, performance, indicateur, scénarios, mesure, système d’informations, reporting, digitalisation, croissance, compte, processus