De nombreux investisseurs favorisent les femmes à la direction

Bien qu’elles soient peu nombreuses dans les postes de haut niveau, les femmes font des progrès dans les entreprises françaises. Les femmes représentent 20,9% des cadres dirigeants des entreprises du CAC 40 en janvier 2020. En 2009, elles n’étaient que7,3% selon le cabinet d’études Ethics & Boards.

Cependant, il n’y a actuellement qu’une seule femme directrice générale dans le CAC 40, Catherine MacGregor du groupe énergétique Engie. Le fabricant de cosmétiques L’Oréal a récemment nommé Barbara Lavernos. En tant que première femme directrice générale adjointe qui conduit traditionnellement à celui de directeur général.

Par ailleurs un groupe de gestionnaires d’actifs appelle les entreprises du SBF120 à revoir leur copie. En effet, l’idée est d’avoir près de 30% des équipes de direction exécutive de femmes d’ici 2025. 

Amundi, Axa Investment Managers et quatre autres gérants d’actifs ont uni leurs forces. Ceci afin d’ exiger que les grandes entreprises publiques françaises nomment davantage de femmes à des postes de direction.

L’avertissement est clair. Si les entreprises ne font pas suffisamment de progrès. Alors, les gestionnaires d’actifs pourront utiliser leurs votes lors des assemblées annuelles pour les punir.

Or, la propre équipe de direction d’Axa IM se compose à 38% de femmes. Chez Amundi, ce chiffre est de 28%.

Le 30% Club France Investor Group fait partie du 30% Club. Au cours de la dernière décennie, il a été un ardent défenseur de la nécessité d’améliorer l’équilibre hommes-femmes dans les entreprises.

Le groupe français comprend également La Banque Postale Asset Management, Sycomore Asset Management et deux sociétés affiliées à Natixis Investment Managers, Mirova et Ostrum Asset Management. Ainsi, il déclare : «En tant qu’investisseurs, nous voulons encourager la croissance durable des entreprises dans lesquelles nous investir. Or, nous sommes convaincus que cela peut venir d’une meilleure représentation des femmes dans les équipes de direction. »

Ainsi, Marie Fromaget, coprésidente du groupe et analyste chez Axa IM, a pris position. Le nombre de femmes occupant des postes de direction reste décevant. Malgré l’introduction d’un quota de 40% de femmes dans les conseils d’administration en France en 2017.

«Nous voulons avoir une discussion avec les entreprises sur le pipeline de diversité vers le sommet, pour vraiment briser le plafond de verre et permettre aux femmes d’atteindre le sommet naturellement», a-t-elle déclaré, ajoutant que l’objectif de 30% était «un minimum et non un plafond”.

Les gérants d’actifs, qui à eux seuls ont environ 3 milliards d’euros sous gestion, souhaitent que les entreprises françaises se fixent des objectifs. L’amélioration du nombre de femmes dans les postes de haut niveau et mettent en œuvre des plans pour y parvenir.

Ces dernières années, les investisseurs deviennent plus clairs sur le besoin de diversité dans les entreprises, en réponse à des recherches qui suggèrent que diverses entreprises sont plus performantes .

Ann Cairns, présidente mondiale du 30% Club et vice-présidente exécutive de Mastercard, a déclaré: «Lorsque les entreprises sont encouragées à donner la priorité à la diversité dans leur leadership, leurs résultats financiers s’améliorent – ce que nous voyons à maintes reprises à travers le 30% Club. “

Le 30% Club, fondé au Royaume-Uni, en 2010 dans le but d’accroître la diversité des genres au sein des conseils d’administration et des équipes de direction. Le premier 30% Club Investor Group est né au Royaume-Uni en 2011 et se concentre sur la coordination de l’approche de l’industrie de l’investissement en matière de diversité.

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur ce sujet. Vous voulez qu’un expert vous accompagne dans la mise en place de vos projets de transformation. CapexFi, cabinet de recrutement et de management de transition spécialisé en finance, peut vous aider et vous accompagner.

Pour suivre notre actualité, n’hésitez pas à vous abonner à notre page LinkedIN.

investisseurs-finance-femmes-direction-management-exécutif