Manager de Transition – Interview d’Eric Robert

Eric, vous êtes manager de transition, quel est votre parcours et votre domaine d’expertise ?

J’ai travaillé dans les secteurs de l’instrumentation médicale, la métallurgie, l’ameublement et l’aménagement d’espace.

Après une formation Ecole Supérieure de Commerce et une expérience d’expertise comptable, j’ai assuré des responsabilités opérationnelles de Directeur administratif et financier. J’ai contribué au développement des filiales françaises de groupes industriels internationaux US et piloté des projets de fusion, de restructuration et d’amélioration de la performance globale.

Ensuite, j’ai choisi d’accompagner les entreprises, comme consultant, manager de transition dans la fonction administrative et financière.

Quels sont les avantages de faire appel à vos services ?

Rendre possible la réalisation d’objectifs, qui paraissent à priori difficiles à atteindre.
Le bénéfice est une amélioration de la trésorerie, fondée sur l’optimisation du besoin en fonds de roulement (BFR) et l’augmentation de la capacité d’autofinancement (CAF).

Quel dernier projet d’envergure avez-vous mis en place ?

A la suite du départ du Directeur général et du Responsable administratif et financier d’un groupe familial, j’ai assuré une mission relais de Directeur général adjoint – Directeur financier groupe. J’ai réalisé un projet sur 2 ans, pour améliorer la trésorerie, optimiser l’ERP, réaliser la cession de la branche principale d’activité et structurer l’organisation post cession.

Comment les managers de transition peuvent-ils accompagner les changements dans l’entreprise ?

En s’adaptant à la situation pour faire du sur-mesure.
En faisant partie intégrante de l’équipe sur le terrain, un manager de transition apporte un regard extérieur, une capacité d’analyse et de diagnostic et un management participatif pour trouver des solutions spécifiques client.

Quelle doit être la bonne attitude d’un manager de transition en période de crise ?

Garder le cap et expliquer.
La bonne attitude est de pratiquer un management bienveillant, sans à priori, être toujours positif.
Il s’agit de mobiliser toutes les énergies autour d’un but commun, coconstruire et valoriser la contribution de chacun.

Comment procédez-vous pour réussir vos missions ?

Comprendre pour transformer.
Je procède en plusieurs étapes :

  • Comprendre quel est le savoir-faire de l’équipe
  • Faire prendre conscience des véritables causes des problèmes
  • Apporter des méthodologies de résolution de problèmes adaptées au contexte
  • Susciter l’innovation de l’équipe pour inventer des solutions
  • Privilégier des actions préventives pour remédier aux causes des problèmes
  • Réaliser des projets simples et faciles à réaliser dans son domaine d’influence.

Comment analysez-vous la réussite de vos missions ?

Je m’efforce de répondre aux préoccupations du dirigeant, de lui apporter un complément de compétences et une réflexion sur la vision stratégique de l’entreprise.

Pour atteindre le résultat attendu, je travaille avec l’équipe pour réaliser une analyse diagnostic et élaborer un ensemble d’objectifs pertinents, par axe de progrès, par fonction et par processus. Ces objectifs sont principalement centrés sur la satisfaction client et le perfectionnement du savoir-faire.

La réussite passe par la réalisation d’un plan d’actions détaillé, qui regroupe de multiples petits gains, pour entrer progressivement dans une dynamique du succès durable. Cette démarche élimine les barrières, donne une plus grande autonomie à l’équipe et ouvre de nouvelles possibilités.

Quelle est votre vision de la fonction finance dans les années à venir ?

Les activités quotidiennes de saisie de données ou de production d’états financiers vont continuer à être automatisées.

L’activité principale de la fonction finance sera l’analyse, le contrôle des transactions et l’optimisation des processus.

La fonction finance se fondera sur une base solide de savoir-faire en interne pour gérer les flux de transactions et garantir le bon fonctionnement des systèmes comptable, de contrôle interne et de contrôle de gestion. Au-delà de cette mission permanente, elle devra être capable de mobiliser des supports externes, pour faire face à des événements exceptionnels ou pour atteindre un nouvel objectif.

Pourquoi rejoindre le réseau CapexFi ?

CapexFi est un cabinet de conseil en finance opérationnelle qui regroupe un réseau d’experts financiers et propose des modalités d’intervention adaptées au contexte : conseil, pilotage de projet et management de transition.

Merci Eric pour l’interview. En tout cas, nous n’avons pas fini d’entendre parler de vous.

Vous souhaitez en savoir plus sur Eric ou comment devenir manager de transition ? Contactez-nous

CapexFi – Conseil en finance opérationnelle et management de transition. Conseil et expertise finance, direction de projet et recrutement profils finance, comptabilité, contrôle de gestion et trésorerie.