La valeur ajoutée de contrôleur de gestion

De nos jours les fonctions des services financiers sont en pleine évolution. Du directeur financier au comptable, du trésorier au contrôleur de gestion, tous voient leur environnement professionnel se transformer. Aujourd’hui se prépare demain et les visions s’affinent. Ainsi la fonction de contrôleur de gestion est amenée à apporter plus de valeur ajoutée à l’entreprise et ne plus se cantonner à la rédaction de reporting sur Excel et à la production de chiffres.

Vers quelles nouvelles fonctions va évoluer le contrôleur de gestion ? Quels changements apporte la digitalisation des services financiers ? Quel est l’avenir du contrôleur de gestion dans un monde qui s’accélère ?

Dans beaucoup d’entreprises, le contrôleur de gestion n’est pas vu d’un bon œil. De par son rôle et sa fonction, il est souvent amené à réduire les budgets et à faire respecter les délais. A l’inverse de son collègue comptable qui saisit des factures et gère ce qui a été engagé, le contrôleur de gestion prépare les budgets et leur suivi, met en place des indicateurs de contrôle et veille au respect des règles opérationnelles.

S’il y a une chose d’inamovible, c’est le rôle et l’importance du contrôle de gestion. Comme toute fonction au sein de l’entreprise, elle a ses points forts et ses faibles. Parmi ses points forts, la fiabilité des informations communiquées et le respect des délais apparaissent bien en tête. A l’inverse, il est demandé de produire beaucoup de chiffres, de reporting pas forcément réalisés de manière très sécurisée. De plus, le contact avec les opérationnels n’est pas toujours évident et le fait de devoir prendre des mesures touchant aux ressources de l’entreprise lorsque la situation l’exige ne facilite pas le rôle du contrôleur de gestion. Heureusement la fonction évolue et se tourne maintenant vers de nouvelles activités.

L’Observation International du Contrôle de Gestion de la DFCG a publié un rapport en fin d’année dernière sur l’avenir de la fonction. Certaines activités vont disparaître alors que d’autres vont se développer. La valeur ajoutée du contrôleur de gestion ne se situe plus dans la mise en place de reporting, ni dans le suivi des budgets mais dans l’analyse des écarts, la gestion de la trésorerie et le suivi des plans commerciaux. Ainsi, son rôle deviendrait plus prédictif. Cela va dans le sens de la digitalisation de l’économie.

L’arrivée des nouveaux outils digitaux vont faciliter et orienter le rôle du contrôleur de gestion. De nombreuses tâches vont être automatisées et l’introduction de nouvelles informations intelligentes (Intelligence Artificielle, Big Data,…) vont permettre de fournir des données plus qualitatives et améliorer le rapport avec les opérationnels. Ainsi le contrôleur de gestion apparaîtra plus comme un support, une aide plutôt qu’une contrainte, un gendarme.

A ce titre, le contrôleur de gestion évolue plus vers un rôle de gestionnaire de la performance. Le chemin est encore long et, si les outils digitaux peuvent se mettre en place dans un délai relativement court, l’évolution des mentalités mettra beaucoup plus de temps à intégrer les nouvelles fonctions du contrôleur de gestion.

Si ce sujet vous intéresse ou si vous souhaitez recruter un contrôleur de gestion ou être accompagné par un consultant en contrôle de gestion dans vos projets, CapexFi, cabinet de conseil en finance et management de transition, peut vous aider. Nos experts qui vous guideront vers les choix le plus aboutis correspondant à vos besoins.

En tout cas, nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Contrôleur de gestion, reporting, digitalisation, force, faiblesse, prédictif, avenir

CapexFi – Conseil en finance opérationnelle et management de transition. Conseil et expertise finance, direction de projet et recrutement profils finance, comptabilité, contrôle de gestion et trésorerie.