Impact et transformation du Covid 19 sur la direction financière

Depuis le mois de mars, les entreprises françaises ont connu un bouleversement sans précédent tant sur le plan économique qu’humain. De ce fait, la direction financière qui, de manière générale, n’aime pas travailler dans l’urgence. Elle a dû faire preuve d’une adaptabilité à toute épreuve. Elle doit prévoir de multiples scénarios en fonction de l’évolution de la situation.

Même si les directions financières ont, par le passé, subi de nombreuses turbulences, notamment en 2008, elles gèrent de manière plus pragmatique et anticipent au mieux les fluctuations des marchés. La crise de la Covid 19 reste une situation particulière, exceptionnelle, mais dont l’issue, en termes de temps et de conséquences, n’est pas encore définissable.

Maintenant que la première vague est passée, la direction financière commence à se préparer à l’arrivée de la seconde vague. L’effet de surprise n’est plus là. Alors comment va évoluer le rôle et l’impact de la Covid 19 sur les directions financières ? Comment vont-elles s’organiser, aussi bien sûr le plan technique qu’humain pour affronter cette deuxième vague ?

À la sortie de la première vague, une étude montrait les enseignements principaux à retenir pour la direction financière. Réalisée auprès d’un panel très large et diversifié en termes de domaines et de secteurs d’activités, mais aussi de taille d’entreprises, cette étude met en avant des enseignements intéressants. La Covid 19 a permis de remettre en cause les fondamentaux du business. L’impact structurel a été très important. Le modèle organisationnel, le plan de développement ou encore la stratégie de l’entreprise ont été chamboulés.

Ce qui est essentiel de constater lors de cette étude, c’est la prise en compte fondamentale du rôle de l’humain. Mais également de l’évolution à apporter en termes de management de relations et de communication au sein des entreprises. Le niveau de résilience a été très fort.

En ce qui concerne la direction financière, son impact, son influence et sa sollicitation ont été “renforcés auprès de la direction générale. Il en ressort largement que deux axes d’amélioration, voire éventuellement un troisième à la marge, sont cités. Le premier axe concerne la gestion de la masse salariale et une meilleure maîtrise de la simulation des coûts salariaux. Le second, et non l’une des moindre, a trait à la gestion de la trésorerie et à la culture cash en entreprise. Ces deux axes constituent le cœur des réflexions. Un troisième axe commence à prendre également de l’ampleur, du fait de la situation. Il s’agit de l’automatisation et de la digitalisation des process.

À lire : Digitalisation et automatisation de la fonction finance.

Ce qui demeure positif, c’est que la grande majorité des projets des entreprises et des directions financières ont été maintenus voire ralentis, mais très peu ont été complétement suspendus.

Cette situation inédite de Covid 19 ne va plus l’être bientôt. Et alors que se prépare une deuxième vague, l’effet de surprise n’est plus de mise. Les directions financières ont plus le temps d’anticiper et de mobiliser les ressources internes. Il est évident que l’impact de la masse salariale et de la trésorerie vont devenir le nerf de la guerre. La mise en place d’outils en rapport avec les systèmes d’informations vont également se développer. Le besoin d’automatisation et d’accès à distance est indispensable. Le télétravail est fortement conseillé. La refonte des reportings, la gestion des tableaux de bord et le suivi des PKIs vont s’avérer capitaux pour un meilleur pilotage financier.

Les tendances montrent que les entreprises vont devoir capitaliser sur leurs acquis et agir vite. Il faut assurer l’autonomie des entreprises soit en internalisant soit en relocalisant.

La part liée à l’humain a également son importance. Il faut tirer les leçons des éventuelles erreurs en relation avec le télétravail lors des mois précédents et revoir les modes de management pour éviter de perdre la motivation des équipes.

À lire : Comment manager son équipe à distance ?

Face à cette situation exceptionnelle, il existe une solution pour accompagner les entreprises dans leur transformation sans pour autant alourdir la masse salariale. Cette solution est de faire appel à des experts dédiés. Il s’agit du management de transition qui, comme son nom l’indique, permet de disposer de ressources qualifiées pour une période donnée afin de répondre au mieux à une problématique donnée.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur ce dernier point et que ce sujet vous intéresse, CapexFi, cabinet de conseil en finance et management de transition, peut vous aider. Son vivier de manager de transition et d’experts vous guidera vers les choix le plus aboutis correspondant à vos besoins.

En tout cas, nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Impact, Covid 19, direction financière, humain, automatisation, masse salariale, trésorerie, stratégie, relocalisation